Écomobilité

Se déplacer à vélo, c’est simple et écologique

juin 22, 2022 Ecolotips 0Comment

Pourquoi faire du vélo ?

Une étape clé dans la croissance de l’enfant

D’abord, apprendre à faire du vélo est un des apprentissages majeurs de l’enfance. Faire de la bicyclette sans roulettes est une étape essentielle dans le développement moteur de l’enfant. Après l’acquisition de la marche chez le tout petit, savoir rouler, c’est acquérir une autonomie supplémentaire de déplacement. Pour les parents, la famille et la société, apprendre à faire de la bicyclette est tout aussi important que passer son permis de conduire à 18 ans. Tout simplement, parce que la conduite de la bicyclette est ancrée dans la pratique des générations précédentes.
Un enfant qui fait de la bicyclette et qui en fait régulièrement se sent libre, il peut décider seul ou aller, il choisit la vitesse, l’allure. C’est une sensation d’ivresse et de liberté. C’est un détachement supplémentaire du parent.
A la fin de l’école élémentaire ou en début de collège, les vélos seront les premiers moyens de transports autonomes pour les enfants ou les adolescents. Ceux-ci pourront se rendre seul à l’école, au collège, chez la famille ou chez des copains. Les courts déplacements, sans être accompagnés, participeront à l’autonomie de l’enfant.
C’est pourquoi maîtriser ce moyen de transport est essentiel.

Les avantages du vélo

Les avantages liés à la circulation de ce moyen de transport écologique sont multiples.

Un coût financier très limité

C’est un moyen de transport écologique peu coûteux dès l’achat et pour l’utilisation. Un casque, une pompe et un antivol sont les seuls accessoires vraiment indispensables. Ensuite, l’entretien est faible. Il suffit de vérifier le bon gonflage des pneus, graisser la chaîne de temps en temps, le nettoyer intégralement une ou deux fois par an, selon l’intensité de la pratique. Il n’est pas nécessaire de le changer aussi fréquemment qu’une voiture.

En ville, un moyen de transport rapide

Se déplacer avec ce moyen de transport écologique est parfois plus facile et rapide que d’emprunter la voiture, notamment en ville. On évite un trafic surchargé. Le stationnement est simple. Il ne faut pas rechercher longtemps une place contrairement à la voiture.
Au domicile, les vélos prennent peu de place. En ville, ils peuvent trouver leur place dans les appartements, sur les balcons, dans les caves ou les locaux qui leur sont dédiés dans certains immeubles.

Une incitation des pouvoirs publics en hausse

Les sollicitations pour utiliser ce moyen de transport écologique se multiplient. État, collectivités territoriales, services publics, employeurs, encouragent les transports qui proposent une alternative à la voiture. Par exemple, le coup de pouce vélos de 50 euros a permis de faire prendre en charge les réparations de son cycle. Le forfait mobilité verse une indemnité aux salariés qui privilégient un transport écologique, comme les vélos, pour se rendre sur leur lieu de travail depuis leur domicile.
Partout, il est de plus en plus facile d’emprunter sa bicyclette plutôt que sa voiture. Il est possible d’amener son cycle dans certains trains pour réaliser des trajets écologiques complets. Les pistes cyclables gagnent de la distance, aussi bien dans les grandes que les moyennes villes.
En ville, les services de location, de prêt de cycles se sont multipliés ces dernières années : Velib à Paris, Vcub à Bordeaux, Vélô à Toulouse, Vélo’v à Lyon,… Chaque grande agglomération dispose de son système de vélos en libre-service. Les différentes formules proposées (pass, abonnement, mois, jour,…), les nombreux sites de dépose et d’emprunt facilitent l’utilisation de ce moyen de transport écologique.

Le vélo, bon pour la santé

Pour faire du sport tous les jours, à tous les âges

Faire de la bicyclette, c’est surtout favoriser sa santé. Pédaler ne coûte rient et permet de rester en bonne santé. Cela convient à tous les âges, du plus jeune au très âgé. Il faudrait encourager les tout petits à enfourcher son cycle très tôt. Les élèves de maternelle, dès 3/4 ans, peuvent parcourir de petites distances assez rapidement. Ils sont capables de se rendre à leur école ainsi, si les conditions de sécurité sont réunies.
Dès que le temps le permet, il faut privilégier la bicyclette. Un aller-retour domicile/école ou domicile/travail permet assez facilement de faire au minimum une dizaine de minutes d’activité physique quotidienne.
Pratiqué régulièrement, la bicyclette affine la silhouette, muscle particulièrement les mollets et les cuisses. Pédaler renforce la résistance du cœur, régule le rythme cardiaque, facilite l’endormissement et un meilleur sommeil. Pour les plus âgés, la circulation à bicyclette permet de maintenir des réflexes, une bonne coordination, un équilibre indispensable.

Une pratique transversale

Dès le plus jeune âge, les enfants appréhendent aussi la prévention routière grâce à la pratique de ce moyen de transport écologique. Ils auront déjà de nombreuses informations et habitudes lorsqu’ils se déplaceront seuls, ou lorsqu’ils souhaiteront conduire des scooters, motos et plus tard des voitures.
Enfin, choisir la bicyclette plutôt que la voiture est gratifiant. L’usager se rend compte de l’effort fourni et éprouve de la fierté, de la force mentale et physique. Même si le matin, il n’est pas toujours facile de choisir ce moyen de transport écologique, le retour est un moment particulièrement agréable.

Des économies quantifiables rapidement

Les économies réalisées grâce à l’utilisation de vélos plutôt que de voiture sont rapidement et facilement estimables.
L’entretien est quasi nul ou réalisable aisément par l’usager.
Le stationnement est toujours gratuit pour les cycles.
La bicyclette ne nécessite aucun carburant. Les petits trajets avec les voitures sont très coûteux. Le démarrage absorbe une importante quantité de carburant. Les premiers kilomètres parcourus sont les plus coûteux en termes de carburant puisque le moteur est froid et consomme plus que lorsque la voiture roule depuis longtemps. En cas de petites distances entre son lieu de résidence et son lieu de travail, le recours au cycle est donc largement bénéfique. De plus, l’entretien de son véhicule est repoussé, dès que la bicyclette est privilégiée.
Les économies se comptent facilement : un jour à vélo = 0 euro et un bénéfice énorme pour la santé physique et mentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.