Alimentation durable

De quoi se compose l’alimentation du végan?

juin 22, 2022 Ecolotips 0Comment

Un végan ne consomme pas de produits d’origine animale à l’exemple de la viande, des produits laitiers, des œufs et du miel. Ils n’utilisent pas de laine et de cuir. 4% des français ont décidé d’adopter ce mode de vie qui gagne toujours de plus en plus de terrain. Toutefois, ce régime trop restrictif n’est pas toujours recommandé, car les diètes strictes sont souvent mauvaises pour la santé.

Par ailleurs, il faut encore faire la différence entre le végan et le végétarien. Ce dernier ne mange certes ni poisson ni viande, mais les végans refusent tout même les œufs. Ils ne mangent que des céréales, et des fruits et légumes.

Quels aliments sont interdits pour un régime végan ?

Ainsi que précisé, les végans n’utilisent et ne consomment rien qui vienne des animaux. Ils ne boivent pas de lait de chèvre, de brebis, de vache et ne mangent même pas le fromage et le miel ainsi que ses dérivés. Cependant, il est possible de se rabattre sur le lait d’amande, le lait de riz et les fromages de soja.

La viande, les crustacés et le poisson ne figurent pas à la carte non-plus.

L’alimentation végan est un synonyme de restriction totale quand on parle de porter et de manger des produits venant d’animaux. Ils n’utilisent pas de cire d’abeille ni de médicaments et de cosmétiques venant des animaux. La fourrure, la soie, les coquillages, les mollusques et la gélatine de porc elle-même ne sont pas au menu. Il faut trouver d’autres idées pour les remplacer si nécessaire.

Le régime végan est avantageux en ce qu’il respecte le règne animal. Les végans sont capables d’optimiser leurs performances sportives et de perdre du poids rapidement. D’ailleurs, force est de constater qu’ils ont un IMC plus faible comparé à la masse. Ce n’est pas tout, car les personnes qui suivent ce mode de vie ont une belle peau. Elles ne souffrent pas souvent de migraine et sont capables de lutter contre le stress

Cependant, il n’est pas facile de basculer d’un mode de vie à l’autre. En effet, le véganisme conduit parfois l’organisme à manquer de vitamine B12 d’où l’intérêt d’une supplémentation. Par ailleurs, la fatigue est parfois au rendez-vous. C’est pourquoi il faut consulter un nutritionniste avant de s’engager dans cette voie.

Que manger quand on est végan ?

Ce n’est pas parce qu’un sujet a décidé de manger végan qu’il ne peut pas savourer de bons petits plats. En effet, il peut ingérer de nombreux produits préparés dont les boulettes de soja ou les hâchis végétal. Il peut préparer des escalopes végétales et de bonnes galettes de légumes. D’ailleurs, ce ne sont pas les recettes qui manquent.

Par ailleurs, les végans ont aussi la possibilité de manger des soupes fraîches sans produits laitiers ni viande. Les amateurs de bonnes soupes se régaleront de la ratatouille. Le baba ganoush, le houmous et la tapenade sont d’autres repas proposés dans le cadre d’une alimentation végan

Pour se faire plaisir, rien de tel que des fruits frais, des fruits en conserve et des fruits secs.

Les céréales font parties des aliments principaux

Par ailleurs, les végans ont également droit aux pâtes et aux céréales. Boulgour, millet, épeautre sont autant d’options. A cela viennent s’ajouter l’orge, le flocon d’avoine pour les desserts et le petit-déjeuner.

Les végans ont la possibilité de consommer du riz rouge, du riz complet, du riz long grain, du basmati, du couscous, de la semoule…

Pour en venir aux pâtes, il n’y pas de limite. Les végans peuvent manger des pâtes au sarrasin, à l’épeautre, au blé complet. Les lasagnes vertes et végétariennes font partie des spécialités privilégiées par les personnes qui ne consomment aucun aliment d’origine animale.

On peut penser que les repas végans sont quelque peu fades, mais il n’en est rien, car ce ne sont pas les condiments et sauces pour assaisonner le tout qui manque. Sauce thaï, sauce au curry ou sauce italienne, le choix est vaste. Pour agrémenter les rouleaux de printemps végans, on se sert de la sauce soja ou encore de la sauce tahini. Les huiles de noix, de tournesol, d’olive… ne sont pas en reste. Il en est de même des épices. Sel, poivre, curcuma… tout est bon pour donner plus de saveurs aux plats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.